Un cadre reliquaire

Un cadre reliquaire

L’avantage de travailler en encadrement, c’est qu’on nous amène rarement deux fois de suite la même chose à encadrer (Et quand ça arrive, nous avons tendance à trouver ça assez drôle comme coïncidence). Ce qui peut être un peu plus dur pour quelqu’un qui débute dans le métier, c’est qu’un bon encadreur, c’est comme une coiffeuse. Quand on l’aime, on le garde. Alors pour cette pièce, nous tenons à remercier M. Dufresne d’avoir pris une chance avec Mathieu.

 

L’œuvre est originale, en bronze, ramenée d’un voyage en Afrique, donc entièrement faite à la main et unique. Le bronze est un alliage de cuivre et d’étain découvert à l’époque néolithique, utilisé dans la fabrication d’outils, d’armes et d’armures, donc assez lourd quoique relativement mou.

 

Notre client avait en tête d’exposer son œuvre comme si elle était dans un coffret, pour donner une impression de profondeur et de sacré, presque comme une icône religieuse. Pour garder toute l’attention sur la plaque de bronze, il était important d’avoir une moulure et des éléments assez épurés, qui viendrait soutenir la progression du regard de l’extérieur vers l’intérieur.

 

Verbec, une compagnie québécoise, fait une moulure qui va à cette œuvre comme un gant. Elle est profonde, donc parfaite pour les boîtiers ; ses lignes sont simples mais sont profil de couleur est complexe. On y retrouve le chatoiement du bronze, le fond rouge du cuivre et la lumière plus grise de l’étain.

 

Avec un alliage subtil comme le bronze, un passe-partout blanc ou blanc doux aurait pu être approprié pour un effet plus subtil, mais dans ce cas-ci, le passe-partout noir a deux effets importants. Premièrement, il est dramatique en donnant un contraste plus marqué aux espaces entre les membres des figurines et les détails de l’œuvre. En second lieu, il approfondi l’espace pour créer encore plus d’ombre pour accentuer l’effet reliquaire du cadre. Le filet bronze rehausse encore plus la richesse des matériaux et prépare l’œil à la finesse du travail exposé par l’artisan de l’œuvre. Un verre anti-reflet s’impose particulièrement dans ce genre de réalisation puisque la profondeur et les reflets ne font jamais bon ménage.

IMG_5249 IMG_5251