Une visite chez Eyes on Walls

Une visite chez Eyes on Walls

À travailler dans un commerce de détail, on peut parfois oublier que des fournisseurs, c’est pas juste des gens qui travaillent loin, dans un coin sombre, à faire de la magie pour créer un produit dont on a aucune idée des procédés de fabrication. Et parfois on sort de chez soi et on va rencontrer ce beau monde-là. Voici un petit résumé de ce que ça donne.

Note de l’auteur: Kelly, notre représentante des ventes, est vraiment cool, mais très gênée. C’est pour ça qu’on ne la voit pas dans les photos. Plusieurs de ses collègues le sont aussi, donc par respect, vous ne les verrez pas non plus. Croyez-moi, il y du monde très l’fun là-bas.

Donc c’est par un bel après-midi ensoleillé que j’ai décidé d’aller me perdre dans Ville St-Laurent (objectif atteint) pour aller rencontrer les gens de chez Eyes on Walls. Après quelques détours en aucun cas dus aux travaux sur nos artères, j’arrivais dans un endroit qui dissimule très bien les merveilles qu’on y accompli. Dès qu’on franchi la porte, on sait que ça va être spécial.

AfficheenTete Eyes on Walls Unicorn

Dans combien de compagnie peut-on se vanter d’avoir une licorne (pas juste un cheval) recouvert de graffiti faits par Lora Zombie? Hmmm? Et pour vous prouver que j’ai bien rencontré Kelly, notre représentante adorée, v’là une de ses chaussures, à côté de la mienne. Vous mentirais-je?

AfficheenTete Kellys shoe

Évidemment, une des choses que je voulais le plus voir personnellement était l’inspiration pour Unicorn Slam, disponible dans nos catalogues, la murale qu’elle a fait lors d’un de ses passages à Montréal. Et pour prouver que  j’y étais… ben oui, une petite photo. Et ce n’est pas un selfie, quelqu’un d’autre tenait l’appareil. Et la chaise, vous l’aurez deviné, elle fait partie de l’installation parce que c’est des taches authentiques. Eh.

AfficheenTete Iwasthere

Leur espace pour la fabrication et l’expédition est gigantesque. Je me fais souvent demander pour des tubes d’expédition. Eux, ils en ont. Les gars de l’assemblage sont tous très gentils, ça travaille fort, rapidement et très bien. Oui, ce sont des piles de Art Blocks.

AfficheenTete EyesonWalls Entrepot2 AfficheenTete EyesonWalls Entrepot

L’avantage d’avoir autant d’espace, c’est que les tests de production, ils ne s’empilent pas au grand dam de tous les gens qui doivent les contourner, s’en accommoder… Non, chez Eyes on Walls, ce sont les murs de l’entrepôt qui en héritent. Chaque carré fait 50 pouces (127 cm) de côté. Et non, malheureusement, ils n’en feront pas d’autres.

AfficheenTete EyesonWalls Giant QuadsDans la section des imprimantes, je me suis gardé une petite gêne pour les photos, c’est quand même leur équipement, les ordinateurs et les procédés, mais c’est très efficace (nous sommes loin des imprimantes à points dot matrix des années 80) et ils ont un employé dont le seul travail consiste à s’assurer que les couleurs de vos commandes, elles sont aussi belles, justes et saturées que les originaux. Parlant d’originaux…

AfficheenTete EyesonWalls LoraZombieOriginal2 AfficheenTete EyesonWalls LoraZombieOriginal

Eyes on Walls, c’est une gang vraiment chaleureuse, ils aiment ce qu’ils font et ça se sent. Les artistes sont d’un peu partout dans le monde, mais la production est 100% québécoise. Ah oui, j’oubliais presque. On vous a ramené une petite surprise de chez eux, on pourrait dire une « exclusivité locale. » C’est tellement grand que ça ne s’expédie pas vraiment, mais ça rentre tout juste dans un PT Cruiser (Il loge 40″ x 60″, figurez-vous). Venez le voir en vitrine… avant qu’on ne le vende!

 AfficheenTete Unicorn Slam Lora Zombie