Un nouveau chapitre commence pour Affiche en Tête

Un nouveau chapitre commence pour Affiche en Tête

Avril 2012 marque le début d’une nouvelle aventure pour l’équipe d’Affiche en Tête. Après y avoir travaillé pendant plus de 10 ans, d’abord comme vendeuse, puis gérante, j’ai pris le pari d’acheter la boutique d’encadrement et de laminage sur l’Avenue Mont-Royal, là où vous me voyez aujourd’hui avec mes collègues.

Affiche en Tête a jadis été une chaîne de 11 magasins, ayant même une succursale à Palm Beach en Floride. Dans les années ’90, Daniel Lefebvre et Richard Couture ont acheté la chaîne et décidé de ne garder finalement que la succursale de la Place Dupuis près du métro Berri. Au début des années 2000, la boutique est relocalisée sur la rue Ste-Catherine au coin de la rue Wolfe (juste à côté de chez Mado) où elle connaîtra de belles années. Grâce à l’arrivée de Daniel Wolfe, gérant exceptionnel qui a eu envie de moderniser la sélection de la boutique, Affiche en Tête a contribué à la diversité commerciale de la rue Ste-Catherine au coeur et du Village gai. C’est Daniel qui m’a tout appris du métier.

Affiche_en_Tete_Ste-Catherine

Et puis en 2007, le grand dérangement! La boutique a déménagé encore une fois, cette fois-ci sur le Plateau Mont-Royal, dans les locaux actuels au coin de De Lorimier. J’ai beaucoup d’affection pour notre clientèle du Village qui nous a suivi sur Mont-Royal. Il y a des clients que je sers depuis des années! Ceux-là me disent: « un encadreur, c’est comme un coiffeur; quand on en trouve un bon, on le suit!  » Ce sont eux qui m’ont donné le goût de tenter l’aventure d’acheter la boutique à laquelle je suis si attachée.

La_famille_Affiche_en_Tete

Dans notre nouveau quartier, j’espère m’intégrer au paysage quotidien. Je suis devenue « la madame des laminages », et c’est ma grande fierté. Chers clients, je commence à reconnaître vos visages et à voir vos enfants grandir. On fait nos courses à la même fruiterie, on prend le même autobus. Depuis cinq ans, cette clientèle locale a grandi. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous suivre sur Facebook. Encore une fois, merci de nous encourager chers voisins!

J’aimerais bien y rester longtemps dans ce quartier.

À tous mes complices du quotidien, Mathieu, Ariane, André, mes parents, Lydia, Catherine, Aurélie et les autres, merci! Sans vous, ce ne serait pas possible. À tous ceux qui m’ont donné une chance comme mon Big Boss, merci!

Allez, je fais le saut!

Caroline